25/09/2008

389 Societe de plus en plus victime

Nous sommes de plus en plus dans une societe qui se pose en victime. Avec ses propres explications et donc justifications.

Les medias nous regalent dans nos identifications a etre comme celui qui passe devant le regard de tous.

Etre victime n'est plus un fait divers, mais un fait qui nous pousse sur le devant de la scene et ainsi plus dans la rubrique des chiens ecrases.

C'est un must d'etre une victime, surtout si elle reussit apres coup. Le chemin accomplit par le fait de passer par cette position semble etre plus respectable que celui qui a tout pour lui pour reussir. La resilience de Cyrulinik est dorenavant connu et donne le graal a celui qui peut prouver qu'il fait partit de ce club des resilies.

Meme les politiques se mettent dans cette position. Ils acceptent de demander pardon, pour leur mensonge, telle Clinton et son cigare. De poser son meaculpa pour telle erreur de diagnostic ou de solution. Et le public accepte et meme mieux prefere cette position que le chef surpreme qui avait toujours raison.

Au moins la il peut jouer lle role de celui qui peut se tromper, mais du coup on accepte qui nous domine plus facielement... puisqu'il est victime comme nous.

C'est surement un bien dans sa juste mesure. Mais comme tout, il y a l'abus et par exemple il y a celui qui se complet dans cette position car c'est tellement plus facile de se faire plaindre. Et souvent oublie que l'autre peut tout aussi bien etre une victime elle meme.

01:12 Écrit par jemetone2tou | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire