17/02/2010

430 4 lois de manipulation des foules

D'après Paradis sur Mesure de Weber page 402-406

 

1- Le principe de l'Emotionnel.

On peut nous inciter à nous forger une opinion personnelle non réfléchie rien qu'en jouant sur l'émotionnel. Dés le moment ou ù l'on aborde le thème de la maladie, des enfants, de l'injsutice de la nature, on a un petit pincement au coeur qui nous ôte notre capacité à analyser les informations objectivement. (un peu comme aux actualités, en nous montrant les victimes d'un seul camp, on nous monte contre le camp adverse. Or on oublie que si nous voyons les victimes c'est qu'on a autorisé les journalistes à filmer. Les pires massacres se produisent dans les pays où précisément la presse n'est pas autorisé à entrer.)

 

2- Le principe de Progression.

On Peut nous faire adhérer à une opinion par petites étapes progressives. Prises indépendamment, elles sont toutes acceptable, voire logique. Mais au ffinal nous nous retrouvont face à une conclusion que nous aurions spontanément refusée si elle nous aviat été présentée globalement. Dès le moment où l'on a commencé à se positionner sur le rail du "oui" ou du "non", c'est à dire l'adhésion à un drapeau, un groupe, une idée, nous avons tendance à campre sur la position. Par habitude. Ou absence de réflexion.

 

3- Le principe de Diversion.

On peut nous faire croire que nous décidons librement en nous posant les mauvaises questions. 3Etes-vous pour ou contre le soutien aux enfants malades?" Ce n'était qu'une diversion. La vraie question, qui elle n'a été posée que lorsque le groupe a été "mûr", était: "Etes-vous d'accord pour le syndic augment son salaire?"

 

Nous avions les yeux cillés. Nous aurions dû regarder et estimer chaque élément séparément à sa jsute valeur. voter oui à l'école de trisomiques, non à l'augmentation du syndic, oui à l'accès des enfants, non à l'ascenseur de luxe.

Enfin le plus fort:

 

4- Le principe de l'Epouvantail.

On utilise comme repoussoir un groupe auquel on a envie de dire suystématiquement "non". Parce que les membres de ce groupe font tout pour être antipathiques: Ils parlent fort, ils insultent facilement, ils affirment des mensonges, ils sont agressifs. Ils 'assument dans leur noirceur et leur mauvaise foi.

Instinctivement, on vote donc le contraire de ce que ce groupe d'épouvantails propose. Inconsciemment, nous nous positionnons: "Cet argument vient daux il doit être rejeté." Ils agissent comme des "programmateurs inversés". Au bout d 'un moment ils sont tellement désagréable que nous n'écoutaons même plus leurs arguments, convaincs par avance qu'ils ont tort. et du coup, là encore, l'émotionnel nous empêche de raisonner sur des bases objectives. Envcore un conditionnment et une paresse d'esprit qui nous incitent à agir snas analyser la situation.

(Quand il y a des loups les moutons ne réfléchissent plus et vont vers le berger...NDLR)

... quand, de surcroît, les trompés sont nombreux à agir, nous nous disons: "Nous ne pouvons pas tous nous tromper en même temps." Ou encore 3 De toute façon si nous nous tromppons, nous avons des excuses, les autres ont agi de même."

 

Le plus ddangereuex étant que la plupart d'entre nous ne s'en aperçoivent pas et croient sincérement opérer des choix en leur âme et conscientce. Dés lors ils revendiqueront leur vote "mouton" comme un choix personnel réfléchi.

 

15:09 Écrit par jemetone2tou | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire