18/08/2017

92 homme femme essayent de communiquer 11/03/06

En entreprise
Elle est solidaire (entraide, consensus, harmonie...), il est défensif (compétition, efficacité, logique...), son entreprise c'est son territoire et la femme y fait partie mais elle ne peut gagner que de façon déloyale
Elle veut rassembler, il veut gagner a cause de la testostérone et de son rôle de survie donc a le réflexe de s’énerver pour un rien, et la femme veut se faire aimer (ce qui engendre quiproquos et fausse des rapports)
Elle lance les conversations, il les clôt. Sa fonction langage et sentiment ne sont pas lie, le parler "sensible" ou les émotions est sans intérêt
Elle prend des pincettes (éventuellement, un peu), il parle clair il croit que c'est de l’hésitation alors que ce n'est que de la courtoisie
Elle dit "tu m'as épaté a la réunion" il comprend "elle est amoureuse de moi"
 
Proposer son aide
Elle veut coopérer "tu veux un coup de main?" il comprend "je ne suis pas efficace" car pour lui il veut trouver seul la solution "de quoi elle se mêle", "elle veut m'humilier" mais "je voudrais bien qu'elle se mette a ma disposition". Mais de son cote elle croit qu'il y a des SOS la ou  il n'y en a pas, c'est le cote maternelle et cette volonté doucereuse de dominer l'autre en le diminuant.
 
Dire non
Elle "je ne suis pas enthousiaste" pour dire non en arrondissant les angles, élevé dans la gentillesse et la prévenance pour se mettre en retrait. Lui "c'est de l’indécision car il y a peut être de la négociation, voire un encouragement", il ne reconnait que la radicalité du non... par contre lui s'il dit non, il peut quand même changer d'avis. Elle dit "je ne suis pas sure..." pour dire non, lui il comprend au premier degré "elle n'est pas sure.."
 
Demander un service
il fait une tache après l'autre. Les appels a l'aide sont ressentis comme une intrusion et une réponse immédiate et râle mais c'est qu'il prend en considération sinon ça serait un non catégorique. Une femme qui râle c'est qu'elle freine des 4 fers. "je sais que tu es très occupe, mais quand tu auras cinq minutes, ça m'aiderait bien blablabla..."
 
Donner une directive
Elle utilise le verbe "pouvoir" lui le prend au pied la lettre effectivement il peut le faire. Elle dit "pourrais tu faire le compte rendu de la réunion" lui il comprend "je ne suis pas sure que tu en sois capable ou quoi bien-sur que je peux" elle aurait du dire "tu veux bien faire le compte rendu". Inversement il doit y mettre les formes quand il donne un ordre pour ne pas vexer car elle prend cela comme une injure "il me prend pour sa bonne" et engendre réaction passive-agressive. Il accepte plus facilement la hiérarchie brut.
 
Exprimer son mécontentement
Elle brosse d'abord dans le sens du poil avant d'envoyer le pic, il ne perçoit que l'aspect positif et oublie le reste. Elle dit " Pas mal ton rapport mais il y a 2 ou 3 trucs qui clochent..." il comprend " j'ai fait du bon boulot". Donc pour la 2eme fois elle exprime plus directement ou boude pour manifester son exaspération, alors qu'il se croyait apprécié, il la prend pour une girouette et se sent condamne sans avoir eut le temps de se défendre. Elle aurait pu dire "je n'aime pas ce que tu as fait", il aurait tout de suite compris. Mais lui s'il le dit de cette manière elle sera dévastée, car pour elle le plus important ce n'est pas ce qu'on fait (résultat) c'est la manière dont on le fait.
 
Exprimer sa satisfaction
Elle fait partie de la même équipe donc elle le félicite chaleureusement car a la fois c'est comme son enfant et c'est un peu comme si elle y avait participe. Il a l'habitude de se taper sur la poitrine, part dans son délire narcissique (la grosse tête) et s'attribue tous les mérites. Elle ne se fait pas de l’auto-promo elle s'attend a être reconnu de son talent, s'il ça ne vient pas c'est soit du mépris ou de la jalousie de la part du mec. Elle dit "c’était vachement bien ton expose", il comprend " tu es génial je suis a tes pieds", elle aurait pu dire "tu t'en es bien sorti finalement"
 
 
 11/03/2006

11:33 Écrit par jemetone2tou | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire